Cecmi

HERRMANN – PRÉFÉRENCES CÉRÉBRALES

NEUROSCIENCES PRÉFÉRENCES CÉRÉBRALES HERRMANN

Le HBDI : un outil pour l’assessment, le recrutement, le management

“Prenez la bonne décision”

 

♦ La résolution de problèmes “cerveau totale” et la créativité.

♦ Savoir parler en public – Vente et négociation.

♦ Connaissance de soi et confiance en soi.

 

 

Que ce soit comme émetteur ou comme récepteur, tous les messages sont filtrés par nos préférences mentales. Il en est de même pour nos interlocuteurs.
Ainsi, nos “préférences mentales” ont une incidence sur notre manière de communiquer, d’apprendre, de manager, de travailler, bref sur l’ensemble de nos comportements quotidiens.
Si chacun d’entre nous perçoit les choses de manière différente, pour comprendre “LA RÉALITÉ”, il s’agira de mettre en synergie l’ensemble des perceptions possibles. Ainsi le modèle Herrmann des préférences cérébrales constitue un cadre de référence commun à tous pour traiter la qualité, les missions d’une équipe, le métier, selon une approche qui prend en compte l’ensemble des modes de perception

À partir d’un questionnaire de 120 items portants sur les goûts et activités préférés, Ned Herrmann extrait une représentation graphique synthétique qui permet d’identifier les modes de traitement préférentiels d’une personne. Il permet ainsi à chacun :

• D’identifier la nature des messages, des activités, des tâches dans lesquelles une personne sera plus à l’aise et les domaines dans lesquels elle aura plus de difficultés.

• De structurer et transmettre des messages efficacement.

• De capter et décoder les messages de ses interlocuteurs.

• De maîtriser les éléments de son environnement de travail.

 

LES PRÉFÉRENCES CÉRÉBRALES :

Pourquoi

• Pourquoi les gens sont-ils efficaces dans certains domaines et pas dans d’autres ?

• Pourquoi les commerciaux sont-ils “bons” avec certaines personnes et moins avec d’autres ?

• Pourquoi les formations sont plus efficaces avec certains employés et moins avec d’autres ?

• Pourquoi certaines personnes ont une vision globale des choses et d’autres non ?

• Pourquoi certaines personnes sont tellement indécises ?

• Pourquoi certaines équipes ont de bons résultats tandis que d’autres n’avancent pas?

Parce que …

• Les gens ne pensent pas tous de la même manière.

• Les gens ne se comportent pas tous de la même manière.

• Les gens perçoivent les situations de manières différentes.

• Les gens ne partagent pas nécessairement le même point de vue sur une même situation.

Chacun de nous traite l’information différemment. Chacun perçoit la réalité depuis sa « fenêtre ».
S’appuyant sur les recherches sur le fonctionnement cérébral, le chercheur américain Ned Herrmann a mis en relation latéralisation cérébrale et traitement de l’information. Il a montré que les individus “sélectionnent” les stimuli qui déclenchent leurs actions en fonction de “préférences mentales”.

Prochaines formations sur Mulhouse